Habitat – De grands projets de construction en 2020

Et si vous vous lanciez dans un grand chantier en 2020 ? La fin d’année 2019 est le moment parfait pour se pencher sur les projets de l’année à venir. Que vous souhaitiez construire un habitat modulable, une maison passive, un chalet résidentiel, un bâtiment avec des fondations en pieux ou un abri pour votre voiture, vous aurez sûrement besoin d’un temps de réflexion. Prenez un peu de temps pour vous pencher sur votre projet de construction.

L’habitat modulable, une vraie solution d’avenir

Si vous vous renseignez sur la construction d’une résidence, vous devez certainement vous intéresser aux alternatives récentes. L’habitat modulable fait partie des avancées les plus intéressantes en matière de construction et d’architecture au XXIème siècle.

Un constat de société

Les constructeurs sont partis d’un constat simple : de nos jours, l’acte d’achat est motivé par la situation familiale dans laquelle se trouve l’acheteur. Par exemple, un jeune couple sans enfant va être intéressé par un grand duplex avec de vastes espaces communs. Mais que se passe-t-il si ce même couple a un désir d’enfant quelques années plus tard ? Il vend ou loue son bien et déménage dans un autre logement, avec une deuxième chambre. Ainsi, les propriétaires sont soumis aux changements constants dans leur propre vie. Mais notre existence évolue tout le temps et le noyau familial est régulièrement bouleversé : arrivée du premier enfant, du deuxième enfant, départ des enfants partis faire leurs études, retraite, assistance médicalisée à domicile… Il est bien sûr impossible de déménager tout le temps !

Comment modifier facilement l’agencement de sa maison

C’est pour cette raison que les constructeurs ont pensé à l’habitat modulable. L’idée ? Pouvoir changer l’agencement de son domicile selon ses envies et sa situation familiale. Par exemple : un foyer dispose d’un loft de soixante-dix mètres carrés. Grâce à l’habitat modulable, il est possible d’ajouter une pièce qui fera office de bureau. Pour cela, pas besoin de se lancer dans des grands travaux qui nécessitent du temps, de l’argent et un gros outillage de chantier. Les constructions modulables sont facilement modifiables grâce à des parois et des murs faciles à ajouter ou, au contraire, à détruire. Elles sont également largement équipées en prises électriques et en arrivées d’eau, pour que chaque partie du logement puisse devenir une pièce à part entière. L’habitat modulable, c’est aussi des solutions malignes : une paroi amovible ou coulissante, un lit qui se rétracte dans un mur, une trappe qui dégage un passage vers une pièce à l’étage… Le but est de gagner de la place et de ne définir aucun aménagement comme “figé”.

Les habitats modulables ont de beaux jours devant eux car ils répondent à nos exigences de polyvalence, de simplicité et de praticité. Ils sont parfaits pour les primo-acquérants qui ignorent encore de quoi sera fait l’avenir.

Un vrai désir de changement avec les maisons écolo

Il est urgent d’inverser la tendance du réchauffement climatique, et le monde en a de plus en plus conscience. A son échelle, chacun réalise de petits gestes du quotidien pour diminuer son empreinte écologique : faire du tri sélectif, réduire sa consommation d’eau, acheter des produits bio et locaux… Mais ces bonnes résolutions peuvent aussi s’appliquer à des domaines beaucoup plus vastes, comme celui de la construction. Car l’environnement où nous vivons a un impact énorme sur notre planète. C’est pour cette raison que la mouvance écolo a commencé à s’inviter dans le secteur de la construction. Les plus engagés ne sont pas les seuls à s’intéresser à ce type de résidence. En effet, ces maisons d’un genre  nouveau permettent de faire des économies d’énergie… mais aussi d’argent. Un effet deux-en-un très profitable à tous les foyers, et qui contribue à respecter la Terre et notre environnement.

Les maisons passives, la solution ?

Les maisons passives, ou éco-constructions, attirent de plus en plus particuliers et professionnels. Ces résidences ont l’avantage de réduire la pollution engendrée par leur construction, mais aussi et surtout de ne pas engendrer de gaspillage d’énergies fossiles. C’est donc un moyen idéal de faire du bien à la Terre ainsi qu’à son portefeuilles ! En pratique, les maisons passives sont construites de manière à être parfaitement intégrées dans leur environnement. Cela passe par leur position par rapport au soleil et par rapport aux vents dominants, par exemple. Le chantier doit être mené en respectant le plus possible l’environnement et en utilisant des matériaux de construction écologiques. On utilise surtout le bois, la paille, la terre crue… L’isolation thermique est une phase cruciale de l’éco-construction. Elle consiste à utiliser des matériaux naturels, comme la laine de lin, la fibre de bois ou la laine de chanvre, pour assurer une parfaite isolation thermique de la maison. Ainsi, plus de chauffage ou de climatisation à outrance qui contribuent à gaspiller des énergies fossiles.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les maisons passives ne sont pas forcément beaucoup plus onéreuses que les maisons plus traditionnelles. En effet, elles permettent de faire des économies conséquentes au quotidien, qui font vraiment la différence sur le long terme.

Un chalet résidentiel pour un vrai confort de vie

Au rayon des résidences qui font rêver les Français, on trouve sans hésitation les chalets résidentiels. Le fantasme de cette jolie maison en bois occupe une bonne place dans l’imaginaire des propriétaires. Pourquoi cela ? Parce qu’un chalet résidentiel procure immédiatement une impression de chaleur, d’authenticité et de naturel. On pense automatiquement à des vacances à la montagne ou à la campagne, mais pas seulement. De nos jours, des chalets résidentiels sont même construits en bordure des villes. Leur charme certain se distingue des autres habitations à proximité et leur confère un cachet incroyable.

Les intérêts de faire construire un chalet résidentiel

Il y a plusieurs raisons qui motivent l’achat ou la construction d’un chalet résidentiel. La première, c’est de pouvoir disposer d’un logement très esthétique et intéressant d’un point de vue thermique. Il est tout à fait possible de faire d’un chalet sa résidence principale. La deuxième, c’est d’avoir une résidence secondaire, à la montagne ou dans un autre environnement aussi dépaysant. C’est l’assurance d’avoir un endroit très plaisant où partir en vacances tous les ans et où se rassembler avec sa famille et ses amis. Enfin, la troisième raison de faire construire un chalet résidentiel, c’est de louer. Ce type d’habitation remporte un succès fou auprès des vacanciers, que ce soit en location simple ou sur les plate-formes comme Airbnb ou Booking. Un bon compromis souvent adopté consiste à utiliser le chalet comme résidence secondaire à certaines périodes de l’année et à le louer aux vacanciers le reste du temps.
Le principal avantage du chalet résidentiel, c’est d’être construit en bois. Ce matériau naturel possède d’excellentes qualités thermiques et isolantes. Il permet donc de faire des économies de chauffage et, logiquement, d’énergies fossiles. Côté esthétique, un chalet possède un charme impossible à ignorer. Selon le style de l’architecte et les envies du propriétaire, il peut être construit de différentes manières. Les chalets pittoresques et authentiques sont très appréciés pour un véritable retour aux sources. A l’inverse, les chalets contemporains ont aussi beaucoup de succès. Ils mêlent souvent le bois à d’autres matériaux plus modernes, comme le verre ou l’acier. Ces habitations prouvent qu’un chalet résidentiel peut avoir un style décoratif à la fois élégant et épuré.

Construire sur un sol meuble avec des fondations en pieux

On ne choisit pas toujours le terrain sur lequel on va construire sa maison. Parfois, les propriétaires pensent avoir trouvé le terrain parfait mais se rendent compte que le sol est très meuble. Ce n’est pas forcément un problème si on construit la maison sur des fondations appropriées. Les pieux sont un très bon moyen de contourner cet obstacle.

Pourquoi utiliser des pieux pour les fondations ?

De tout temps, on a dû construire des maisons sur des sols meubles, mous ou même marécageux. Si les pilotis étaient une solution pour construire des habitations en hauteur, ils ne l’étaient pas pour des habitations à niveau du terrain. C’est pour cela que les constructeurs ont eu l’idée d’utiliser des pieux pour supporter les bâtiments construits en matériaux lourds (briques, pierres, parpaings…), sans que la maison ne s’enfonce dans le sol meuble. Depuis, les pieux ont prouvé leur utilité et sont régulièrement utilisés pour les fondations des habitations. Comment cela fonctionne-t-il ? Par deux effets. La première, c’est la longueur des pieux qui leur permet de s’appuyer directement sur la sous-couche la plus dure du sol. La deuxième, c’est le nombre et l’espacement des pieux qui permet d’apporter une fondation stable.

Quel type de pieux privilégier ?

Il existe deux grands types de pieux utilisés pour les fondations. Les pieux battus ont été pré-conçus et sont généralement en acier ou en acier et béton. Les pieux forés, quand à eux, sont fabriqués sur mesure après le forage du terrain où va être construite la maison. Il y en a là encore plusieurs sortes : les pieux forés simples, les pieux forés tubés et les pieux à tarière creuse. Pour savoir lesquels seront les plus appropriés pour les fondations de votre maison, il faut vous tourner vers un expert du BTP. Il déterminera quel poids de charge devra supporter le sol en fonction de votre projet de construction. Il fera également son choix en fonction de la nature précise du sol et de l’environnement dans lequel va être implantée la maison. 

Faire construire un abri pour sa voiture

Peut-être avez-vous déjà fait construire votre maison et souhaitez-vous procéder à quelques aménagements. Un des projets annexes de construction les plus fréquents est celui du garage ou de l’abri de voiture. En effet, de très nombreux foyers possèdent un ou deux véhicules et ont besoin de les protéger des intempéries. Laisser sa voiture exposée aux averses, à la neige et aux fortes chaleurs est très désagréable. Si vous avez la chance d’avoir un petit terrain non loin de votre maison, vous pouvez très bien faire construire un abri pour voiture. Ce dernier présente plusieurs avantages par rapport à un garage. Il est bien plus simple à construire et coûte beaucoup moins cher. Il assumera parfaitement ses fonctions de protection des intempéries. Par contre, il ne protègera pas votre voiture aussi bien qu’un garage des regards indiscrets et des vols.

Quel abri de voiture choisir ?

Il existe différentes sortes d’abris de voiture, selon la configuration de votre maison et de votre terrain ainsi que vos envies. L’abri de voitures simple est le plus fréquent. Il est parfait pour abriter un unique véhicule ou pour servir d’abri d’appoint à un garage. L’abri de voitures double est plus spacieux et peut accueillir deux voitures, ou bien une voiture et un vélo ou une moto. Accolé à la maison, il peut même servir d’espace de stockage et de terrasse informelle. Si vous ne voulez pas que votre abri de voiture soit adossé à un mur de votre habitation, vous pouvez opter pour un modèle autoportant. Il permet de s’affranchir des contraintes liées à la configuration de la maison. Enfin, certains abris de voiture sont couplés à une remise pour entreposer du matériel.

Quel matériau pour mon abri de voiture ?

Là encore, vous avez de nombreux choix. Le PVC est l’option la moins onéreuse, mais aussi la moins esthétique et la moins écologique. A noter que le PVC tient bien dans le temps et n’a pas besoin d’être traité contre la pluie. Le bois nécessite un peu plus d’entretien, notamment un traitement imperméabilisant. Il est toutefois beaucoup plus joli et possède de bonnes qualités d’isolation thermique. Le fer forgé s’utilise moins souvent dans la construction d’abris de voiture, mais il est résistant et peu cher à l’achat. Enfin, l’aluminium fait partie des matériaux les plus prisés pour ce type de construction. Écologique, malléable et personnalisable, solide, léger, pérenne… L’aluminium a vraiment presque tout bon. Attention toutefois : étant donné que c’est un matériau sensible aux rayures, il faut éviter tout accrochage avec la voiture. De plus, le revers de la médaille de toutes ces qualités est son prix assez élevé.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *