Rencontre avec le Mas du Roseau pour “un quotidien plus sain, plus vrai, plus nature”….

L’écologie, c’est “à la mode” ! Une mouvance globale, si l’on peut dire, dont on ne peut que se réjouir… Mais certaines sociétés n’ont pas attendu l’avènement de la “healthy life” pour prôner le naturel. C’est le cas du Mas du Roseau, créé en 1983 par Pascale Lefebvre. C’est justement dans un mas, entouré d’une végétation luxuriante composée de roseaux et de plantes méridionales, que l’idée germe dans son esprit. Offrir à chacune et chacun la possibilité d’utiliser des produits naturels, à la fois éco-responsables et sains pour son corps. Au cours de ses quarante ans d’existence, cette philosophie n’a jamais quitté le Mas du Roseau. Elle s’accorde avec une manière de travailler artisanale, qui donne la part belle à des ingrédients locaux et exempts de substances nocives pour la santé et la planète. Rencontre avec l’équipe du Mas du Roseau…

La devise d’une entreprise familiale et artisanale

“Un quotidien plus sain, plus vrai, plus nature” : il s’agit en réalité de la devise du Mas du Roseau. “Ce sont des produits à la fois simples et efficaces, sans être sur-efficaces”, souligne la créatrice du Mas du Roseau. L’idée, c’est d’encourager une utilisation adaptée à ses besoins, qui respecte à la fois son intégrité physique et l’environnement. “Nous fabriquons artisanalement des produits composés uniquement d’ingrédients bio-dégradables, avec une liste de composants réduite à l’essentiel”, approuve Pascale Lefevre. Le local est privilégié avec des matières premières et des emballages à 80 % français, ainsi que des partenariats avec des acteurs de proximité. Le 0 déchet est un des objectifs principaux du Mas du Roseau, qui utilise du plastique recyclable, du verre, du papier à base de canne à sucre, du carton… Tout est pensé pour diminuer son impact sur la planète.

Des produits naturels dans sa salle de bain et sa cuisine

Impossible de détailler ici tous les produits conçus par le Mas du Roseau. On a toutefois un petit coup de cœur pour la gamme “Libre !”, tout spécialement créée pour les femmes engagées et indépendantes. Il s’agit d’un clin d’œil au mouvement Flower Power des 70’s, porteur d’amour, de liberté et de naturel… “La gamme Libre ! reflète parfaitement notre démarche très poussée”, s’enthousiasme la gérante du Mas du Roseau.

Il existe de nombreuses autres gammes correspondant aux profils de consommateurs très variés : femmes, hommes et même enfants. Avec toujours la même volonté d’utiliser au maximum des produits naturels, bruts et avec le moins d’emballages possible. Shampoings et dentifrices solides trouvent leur place dans notre salle de bain alors que savon de marseille, savon noir, bicarbonate et huiles essentielles nettoient notre maison sans polluer les eaux usées. Les produits vendus en vrac permettent d’aller encore plus loin dans la réduction des emballages, tout en faisant des économies. “Les listes d’ingrédients sont compréhensibles par tous”, explique Pascale Lefebvre. Et pour cause : ce sont les recettes de sa grand-mère, Blanche, qui l’ont inspirée pour concevoir de nombreuses gammes !

Une évolution constante dans le sens de la nature

Il existe une autre gamme que nous n’avons pas encore évoquée… Elle s’appelle “Philosophie” et constitue sûrement le plus bel engagement du Mas du Roseau. Son credo ? Pascale Lefebvre le résume à merveille : “Chaque année, au lieu de nous demander ce que nous pouvons ajouter à nos produits, nous cherchons ce que nous pouvons supprimer”. En clair, l’équipe s’appuie sur les dernières recherches scientifiques afin de déterminer quelles substances à risque ou potentiellement à risque peuvent être retirées de la composition. C’est notamment le cas des CMR, ces particules cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques. On découvre en permanence de nouvelles substances dont l’on ne suspectait pas jusque-là le potentiel de dangerosité, d’où l’importance de s’informer régulièrement. Colorants végétaux, plantes locales cultivées de manière responsable, parfums à base d’huiles essentielles de Grasse, de fleurs bio… La gamme “Philosphie” ne contient donc que l’essentiel.

De l’importance de trouver un équilibre

“C’est maintenant qu’il faut agir”, prévient l’équipe du Mas du Roseau. Avec raison : les petits gestes du quotidien peuvent vraiment faire la différence sur le long terme. Toutefois, depuis une dizaine d’années, on constate que les consommateurs se sentent un peu perdus face aux nombreuses injonctions sanitaires et écologiques. Comment avoir le mode de vie le plus sain possible, aussi bien dans son assiette que sous la douche ou dans son intérieur ? Pascale Lefebvre est persuadée qu’il faut “trouver un équilibre”. “Tout dépend de notre manière de faire, estime-t-elle. Par exemple, la saponification à chaud conserve tous les bienfaits des ingrédients lorsqu’on les ajoute au processus final. Quant à l’huile de palme, elle peut être cultivée de façon raisonnée, en appliquant une charte RSPO pour lutter contre la déforestation. Se précipiter sur l’huile de coco ne règlera pas le problème sur le long terme… ” En cours de certification Ecocert et notée “Bon” et “Excellent” sur Yuka, elle alerte également avec justesse sur les labels et les applications de santé et écologie. “Un produit naturel n’est pas forcément bio et dépourvu d’allergène. Un allergène est une substance qui a été identifiée comme pouvant provoquer une sensibilisation. Pas de panique, des allergènes sont présents dans la fraise, la crevette et même le citron, notre chère nature n’est donc pas épargnée ! Il faut faire la part des choses et se concentrer plutôt sur l’essentiel”. C’est-à-dire ? Savoir ce que nous mettons sur notre peau et être un consommateur avisé, adepte d’un retour aux sources. Tout est dit…

www.masduroseau.com